Un message à notre communauté

Bien que la guérison et le bien-être soient au premier plan pour la Fondation toute l’année, ces valeurs deviennent une priorité à ce moment de l’année. Dirigé par des survivants bénévoles, le conseil sait très bien que les Fêtes peuvent être une période difficile, rendue encore plus pénible dans le contexte de la pandémie actuelle. Pour certains d’entre nous, les Fêtes peuvent raviver des émotions indésirables, provoquer des traumatismes non résolus et parfois nous amener à reproduire de telles expériences bien malgré nous. Nous tenions à ce que vous sachiez qu’à titre de membre de cette communauté, vous n’êtes pas seul en cette période des Fêtes.

Nous comprenons à quel point il est important pour nous de déployer tous les efforts pour soutenir les besoins des survivants le plus rapidement possible. Le nouveau conseil bénévole a déjà entamé le travail pour réaliser cet objectif. En tant que membres du conseil, nous tenons à vous dire que si vous vivez des moments difficiles en ce temps des Fêtes, soyez indulgent envers vous-même et envers les autres. Nous vous encourageons à communiquer avec des personnes de votre entourage avec qui vous vous sentez en sécurité ou à ne pas hésiter à obtenir de l’aide.

Voici certains des services de soutien disponibles.

Pour une consultation en santé mentale ou émotionnelle, un service d’assistance est disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept, par l’entremise de la ligne d’assistance d’Espoir pour le mieux-être au 1-855-242-3310 ou en ligne à www.hopeforwellness.ca. En téléphonant à la ligne d’assistance ou en visitant le site Web, vous pouvez parler immédiatement à un conseiller en soutien ayant des compétences sur le plan culturel. Nous savons que de nombreux survivants de la rafle des années soixante ont déjà utilisé ce service, et l’équipe d’assistance connaît bien les enjeux. Un soutien national en santé mentale est disponible ici en anglais et ici en français.

Il existe aussi des ressources en ligne pour les personnes intéressées à entrer en contact avec des communautés virtuelles. Il y a de nombreuses communautés des survivants de la rafle des années soixante que vous pouvez explorer ou joindre. Prière de visiter ce lien pour obtenir plus de détails.

Joyeux solstice, joyeuses Fêtes et bonne et heureuse année!!! Nous anticipons une année 2021 très productive : la première année d’activité complète du conseil d’administration bénévole. Nous souhaitons santé, amour, compassion, joie et paix à chacun d’entre vous, à vos familles et à vos collectivités.

Dans l’esprit de la guérison, de la restauration et de la solidarité,

gilakas’la, kinanâskomitin, marsee, marsi cho, migwetch, nia;wen, niaut, nakummek, nakirmiik, tshinashkumitin, wela’lin, tiawenhk, wliWni, merci, thank you

Les membres du conseil de la Fondation de guérison de la rafle des années soixante

LA RAFLE DES ANNÉES 60

Nous devons créer une force au fond de nous-mêmes...  

Nous sommes là pour durer. Nous avons été et sommes encore aujourd’hui affectés par le système d’aide sociale. Notre force est la raison pour laquelle nous sommes ici aujourd’hui...

Ce n’est pas par hasard, c’est parce qu’une personne a dit « ça suffit »
Cliquez ici pour lire ou télécharger le rapport complet

VOUS ÊTES INVITÉS!

La Fondationde guérison de la rafle des années soixante vousaccueille le jeudi 12 novembre 2020 à 14 h (heure de l’Est) pour unévénement virtuel visant à présenter le nouveau conseil d’administration dirigépar des survivants et à honorer les survivants de la rafle des années 60 quiont contribué au « rapport de la Fondation nationale de guérison des survivantsde la rafle des années soixante ». 
Soyez témoin d’un moment historique en assistantau lancement officiel de la Fondationde guérison de la rafle des années soixante etfaites connaissance avec le nouveau conseil d’administration.

Revenez le 12 novembre à 14 h 00 EST à l'écoute!
Le lien à rejoindre apparaîtra dans la barre bleue
ci-dessous.

LE RAPPORT D’ENGAGEMENT DE LA FONDATION NATIONALE DE GUÉRISON DES SURVIVANTS DE LA RAFLE DES ANNÉES SOIXANTE

Entre le 22 septembre 2019 et le 15 février 2020, l'équipe d'engagement désignée a organisé une série de 10 séances d'engagement en personne et un sondage d'engagement en ligne.

Nous sommes très honorés que des milliers de survivants se soient joints à nous pour partager leurs voix en personne et en ligne. Nous avons pour principe que toutes les voix des survivants soient entendues, valorisées et respectées, et nous sommes restés fidèles à ce principe en faisant appel à des survivants s'identifiant comme tels, vivant sur ou hors des réserves, des Indiens inscrits, des Indiens non inscrits, des Inuits, des Premières nations et des Métis de tout le Canada et d'ailleurs.

525 participants ont assisté aux séances d'engagement en personne.

RECOMMANDATIONS

Les points d’attention et les priorités clés ci-dessous représentent un résumé thématique de haut niveau de ce que nous avons entendu des survivants. Il est remarquable de constater le degré de consensus sur ces recommandations. Pour en apprendre plus sur n’importe quelle ou toutes les recommandations indiquées ci-dessous,
cliquez ici pour lire ou télécharger le rapport complet.

Pour les besoins de ces recommandations, nous définissons les survivants de la « rafle des années soixante » comme des personnes qui s'identifient comme étant touchées par la « rafle des années 60 » - y compris les personnes adoptées, les pupilles de la Couronne, et leurs enfants, frères et sœurs, et parents.
1234567

Recommandation 1 :

Points d’attention et priorités clés

La mission et le mandat de la Fondation doivent inclure sept points d’attention clés, visant à servir les survivants de la rafle des années soixante et à définir et explorer des moyens de guérison et de réconciliation :

  1. Récupération culturelle
  2. Santé mentale
  3. Réunification et soutiens
  4. Plaidoyer et collaboration
  5. Éducation
  6. Commémoration
  7. Liens et développement communautaire
La Fondation devrait encourager l'innovation et la capacité aux niveaux local, régional et national pour faire avancer les efforts déployés au profit des survivants.

Recommandation 2 :

Valeurs organisationnelles

Les valeurs suivantes doivent sous-tendre la vision, la mission et l'approche de la Fondation :

  1. Responsabilité et transparence
  2. Honnêteté et intégrité
  3. Bienveillance compassion et empathie
  4. Fondées sur la culture
  5. Inclusivité et acceptation
  6. Accessibilité et équité
  7. Sécurité
  8. Perspective holistique multigénérationnelle
  9. Centrées sur les survivants
Ces valeurs doivent guider la prise de décision, les collaborations et les communications avec les personnes que la Fondation sert.

Recommendation 3 :

Composition et qualités fondamentales du conseil

Le conseil de la Fondation doit être composé de 8 personnes au minimum et de 12 personnes au maximum, dont la majorité sont des personnes touchées par la rafle des années soixante. Les qualités fondamentales qui devraient définir les membres du conseil sont notamment les suivantes :

  1. Bonne réputation
  2. Humilité culturelle
  3. Compétences relationnelles solides
  4. Fortes capacités de réflexion
Le conseil de la Fondation devrait aspirer aux pratiques les plus sages en matière de gestion et de fonctionnement organisationnels, y compris la formation continue des membres du conseil - en particulier une formation culturelle et une formation éclairée par les traumatismes.

Recommandation 4 :

Diversité et compétences du conseil

Le conseil de la Fondation doit viser à représenter la vaste diversité des survivants, notamment en termes de géographie, de langue, de culture, d'identité, d'âge et d'expérience. Les éléments de diversité suivants doivent être pris en considération :

  1. Représentation Inuit et Métis
  2. Représentation francophone
  3. Représentation de la jeunesse
  4. Genre
  5. LGBTABI
  6. Représentation des zones urbaines, rurales, éloignées et sur les réserves
Le conseil de la Fondation devrait viser à inclure des personnes possédant les compétences suivantes :
  1. Politiques
  2. Finance / Comptabilité
  3. Défense des droits / Relations gouvernementales
  4. Gouvernance
  5. Gestion / Ressources humaines
  6. Juridique
  7. Campagne de financement
  8. Communication / Marketing
  9. Mise en œuvre de programmes fondés sur la culture
De plus, le conseil de la Fondation devrait englober une diversité de connaissances et de compétences, en particulier, il devrait être fondé sur la récupération des connaissances autochtones et culturelles.

Recommandation 5 :

Processus de recrutement du conseil

Le processus de recrutement du conseil de la Fondation peut et doit jouer un rôle important dans l'établissement d'une relation de confiance entre la Fondation et les survivants. Nous croyons qu'un processus de recrutement efficace doit :

  1. Refléter les commentaires des survivants
  2. Gérer de manière ouverte, inclusive et transparente
  3. Assurer la participation d’un large éventail de candidats possibles
  4. Faire preuve de crédibilité en atténuant le risque de parti pris personnel ou politique
Pour diriger le processus, nous recommandons que le conseil intérimaire de la Fondation nomme un « comité de sélection » spécial composé de 5 personnes n’ayant aucun intérêt à assumer elles-mêmes des postes au sein du conseil et réunies dans le seul but de soutenir le processus de sélection du conseil.

Recommandation 6 :

Durabilité à long terme

La Fondation devrait viser à œuvrer « à perpétuité » plutôt que de se limiter à dépenser les fonds. Afin d'assurer la durabilité à long terme, La Fondation doit prendre en considération les pratiques suivantes :

  1. Créer un plan stratégique et opérationnel à long terme avec des objectifs mesurables identifiés
  2. Élaborer un plan d'entreprise à moyen terme décrivant les principales étapes et le financement / revenu nécessaires
  3. S'engager dans des efforts de collecte de fonds annuels pour atteindre les objectifs à court et à long terme
Une gestion financière solide, des collectes de fonds et des investissements à long terme (y compris l'examen d'un modèle de dotation) devraient être des aspects clés de la planification opérationnelle de la Fondation.

Recommendation 7 :

Choix du nom et de la marque

Une fois établi, le conseil de la Fondation devrait entreprendre un processus d'image de marque pour la Fondation, afin d'établir son identité visuelle. Ce processus devrait comprendre l'élaboration d'une « demande de propositions » (DP), visant spécifiquement les concepteurs, artistes et/ou experts en stratégie de marque autochtones.

En élaborant la demande de propositions, le conseil de la Fondation devrait reconnaître les thèmes et concepts récurrents fournis par les survivants dans le cadre du processus d'engagement, comme source d'inspiration pour la marque :

Thèmes
  1. Reconnexion
  2. Retrouvailles
  3. Résilience
  4. Renouveau et renaissance
  5. Dualité
Visuels / Symboles
  1. Arbres, racines d’arbres
  2. Aigles, plumes d'aigle, nid d'aigle
  3. Roue médicinale
  4. Les enfants, l’enfant intérieur
  5. Feu, flammes
  6. Mains

La période de demande est maintenant fermé

Restez Au Courant

Pour vous tenir informé, inscrivez-vous à notre liste de diffusion afin de recevoir des mises à jour et de rester en contact avec la Fondation.

Merci! Votre demande a été reçue!
Désolé! Une erreur s'est produite lors de la soumission du formulaire.