À PROPOS DE LA FONDATION

La Fondation devrait être un solide réseau de survivants réunis autour d'une idée. Nous avons besoin d'un soutien pour nos familles perdues, la reconnexion de nos familles perdues.
Le règlement national approuvé pour les survivants de la rafle des années soixante prévoyait 50 millions de dollars pour la création d'une fondation de guérison de la rafle des années soixante, que celle-ci soit dirigée par un conseil d'administration composé de dix personnes au plus et de six personnes au moins, et qu'elle soit en conformité. La Fondation est entièrement indépendante du gouvernement et a été créée pour toute personne touchée par la rafle des années soixante : les survivants à l’échelle du pays – Inuit, premières nations, métis, indiens non inscrits – tout le monde.

A PROPOS DU RECOURS COLLECTIF DE LA RAFLE DES ANNÉES SOIXANTE

En février 2017, dans une salle d'audience de l'Ontario, après une décennie de litiges marqués par des arguments détournés et souvent inutiles, le juge Belobaba de la Cour supérieure de l'Ontario a apporté une certaine résolution et une promesse de réconfort aux milliers de personnes autochtones qui, enfants, ont été retirés de leurs familles et de leurs communautés dans ce qui est maintenant connu sous le nom de « rafle des années soixante ». Sally Martel, connue auparavant sous son nom d’adoption de Marcia Brown, est une femme des Premières nations du nord-est de l'Ontario qui a été élevée par adoption par une famille n'appartenant pas aux Premières nations. Elle a affirmé qu'elle, et d'autres personnes partageant son expérience, ont été victimes d'un « génocide identitaire » et qu'elle en a souffert.

Le juge Belobaba en a convenu, et dans sa décision, il a déclaré que le gouvernement avait manqué à son « obligation de diligence » en ne protégeant pas l'identité des enfants autochtones placés en adoption ou en famille d'accueil.

À PROPOS DU PROCESSUS D’ENGAGEMENT

La Fondation et ses objectifs tels que définis par l'entente de règlement ont été ouverts à de nombreuses interprétations. C'était l'occasion de donner une orientation à la Fondation grâce à la voix authentique et à la direction des survivants eux-mêmes. C'était une chance de donner du pouvoir à ceux et celles qui, jusqu'à présent, étaient terriblement désemparés par leur expérience d'enfants de la rafle des années soixante.

Séances d’engagement en personne

Entre le 22 septembre 2019 et le 15 février 2020, l'équipe d'engagement nommée par le conseil a organisé un sondage d'engagement en ligne et dix séances d'engagement de la Fondation de guérison des survivants de la rafle des années soixante. Le processus d’engagement représente le meilleur travail d'une petite équipe qui a parcouru le Canada - à l’est, à l’ouest et au nord - avec la grande ambition de saisir et de refléter la volonté d'une communauté large, diverse et dispersée.

Nous sommes très honorés que des milliers de survivants se soient joints à nous pour partager leurs voix en personne et en ligne. Nous avons pour principe que toutes les voix des survivants soient entendues, valorisées et respectées, et nous sommes restés fidèles à ce principe en faisant appel à des survivants s'identifiant comme tels, vivant sur ou en-dehors des réserves, des Indiens inscrits, des Indiens non inscrits, des Inuits, des Premières nations et des Métis de tout le Canada et d'ailleurs.  

525 participants ont assisté aux séances d'engagement en personne.
Pour en savoir plus sur les séances d'engagement, y compris sur ce que les participants ont pensé de l'expérience, cliquez ici pour lire nos résumés des mises à jour des séances.

Calendrier des séances de l'équipe d'engagement

Sondage d’engagement en ligne

En novembre 2019, l’équipe d’engagement a entrepris un sondage en ligne pour offrir aux survivants un autre moyen de fournir leurs commentaires. Les cinq mêmes questions posées lors des séances d'engagement en personne ont été reprises dans le sondage en ligne dans des formats numériques qui correspondaient le mieux à l'expérience en personne et comprenaient des informations de fond similaires qui permettaient aux survivants de donner leur avis et leur opinion sur la Fondation. Le sondage était disponible en français et en anglais, comprenait une vidéo de bienvenue de nos conseillers exécutifs et était accessible aux participants ayant une déficience auditive ou visuelle.

Le sondage a été réalisé auprès d'environ 1 130 visiteurs, dont 400 participants ont choisi de répondre aux cinq questions et ont fourni plus de 8 000 commentaires.
Pour en savoir plus sur les recommandations qui ont été formulées lors des séances d'engagement, cliquez ici pour lire ou télécharger le rapport d'engagement des survivants de la Fondation nationale de guérison de la rafle des années soixante.

Nous tenons à remercier les survivants qui ont donné de leur temps pour contribuer aux séances, tant en personne qu'en ligne. Pour certains, c'était la première fois qu'ils parlaient de leurs expériences et se réunissaient avec d'autres survivants. Il est important de souligner le dévouement et la ténacité de Sally Martel (Marcia Brown Martel), et de ceux qui, comme elle, ont beaucoup sacrifié pour défendre la vérité et les droits. La force de leur engagement collectif pour cette cause a été une véritable source d'inspiration.

QUELLE EST LA SUITE

Nous savons que tout le monde souhaite que la Fondation soit mise en place et fonctionne le plus rapidement possible, mais, comme nous l'ont dit les survivants de tout le pays, il est très important de s'assurer que cette Fondation dispose d'une gouvernance et d'un mandat adéquats - et qu'elle soit construite pour durer. Les prochaines étapes du développement de la Fondation comprennent le recrutement d'un conseil d'administration permanent qui finalisera le mandat et les politiques de la Fondation, dans le but d'utiliser les fonds de la meilleure façon possible pour soutenir les survivants aujourd'hui et à l'avenir.

Restez Au Courant

Pour vous tenir informé, inscrivez-vous à notre liste de diffusion afin de recevoir des mises à jour et de rester en contact avec la Fondation.

Merci! Votre demande a été reçue!
Désolé! Une erreur s'est produite lors de la soumission du formulaire.